Née en Autriche, Anokï von Arx débute sa formation musicale au Conservatoire Régional de Styrie où elle étudie le violon. Attirée par la scène, elle intègre l’Ecole d’art dramatique et l’Académie de Danse de Berlin.
Après une carrière comme danseuse dans des productions internationales, elle s’installe à Paris et se passionne pour l’art lyrique qu’elle étudie avec Nikita Storojev et Christine Schweitzer.

Elle complète sa formation auprès du chef d’orchestre Bernhard Lang de l’Opéra de Mannheim et lors de master classes avec Sebastian Vitucci (Vienne), Carol Baggott Forte (Toronto), et Rolf A. Scheider (Düsseldorf). Son chef de chant attitré à Paris est Bohumir Vachal de l’Opéra de Prague.

Elle fait ses débuts scéniques dans la Flûte Enchantée de Mozart sous la direction de Henri-Claude Fantapié, puis interprète le rôle de Dorabella dans Cosi fan Tutte. Elle chante également Didon dans Didon et Enée de Purcell et Lola dans Cavalleria Rusticana de Mascagni sous la baguette de Ignacio Jarquin.
Elle est invitée comme soliste en Allemagne, en Autriche et en France où elle interprète les œuvres du répertoire sacré, notamment le Messie de Haendel, La Passion selon Saint Matthieu de Bach, les Requiem de Mozart et de Verdi ainsi que les Stabat Mater de Pergolèse et Rossini.

En 2004, elle fonde à Paris la compagnie lyrique et théâtrale Voix Lactées dont le but est d’initier un public néophyte à l’opéra et où elle se produit régulièrement, notamment dans les créations lyriques La Scopa et Les spaghettis sont trop cuites.


Dernièrement on a pu l’entendre à Paris et en Normandie dans le rôle de Zefka du Journal d’un disparu de Léos Janáček de même que dans les mélodies Tziganes de Dvořak, sous la direction de l’artiste Isabelle Vorle.
Cette production pluridisciplinaire, première étape d’une série de créations lyriques, qui combine la musique, le chant, le cinema et l’art plastique, a été suivi par la trilogie de one woman show La Diva puis L’amour et la vie des femmes, et La Diva et Thanatos. Cette trilogie, ainsi que Viva la diva avec le tenor Marc Archaimbault, sont régulièrement données dans l’Hôtel Aldiana en Chypres.


En projet la première d’un opéra contemporain Lilith, d’après un libretto de Marko Pajević sous la direction de la choréographe Autrichienne Anna Schrefl, dont lequel Anokï von Arx créera le rôle-titre. Et pour la saison prochaine une création du compositeur Olivier Slabiak (Les Yeux Noirs) et Christina Batman, auteur du livret, un opéra pour trois femmes où Anokï von Arx interprétera le rôle de l’oracle.

home bio_francais repertoire downloads engements contact